>





Le paradis entre les jambes
Nicole Caligaris

« Avril 2011, j’ai entre les mains un livre, sous couverture grise à bandeau blanc, publié en 1977 par les Publications Orientalistes de France. Sur la page de faux titre, au crayon, le N°204790. C’est un numéro d’écrou de la maison d’arrêt de Paris-La Santé, celui d’Issei Sagawa, qui m’a offert ce livre en avril 1982, cette date est portée, par-dessus des traces de gommage, au-dessus de celle de l’achat du livre peut-être : octobre 1981.une obscénité. Je dois à Issei Sagawa la lecture d’un des monuments littéraires déterminants pour ma sensibilité esthétique et logique, cet Éloge de l’ombre de Junichiro Tanizaki, traduit du japonais par René Sieffert. Le 11 juin 1981, mon camarade d’université Issei Sagawa, né à Kobé, au Japon, le 26 avril 1949, étudiant de 32 ans, a commis un meurtre suivi d’actes cannibales sur notre camarade hollandaise de 23 ans, Renée Hartevelt, qu’il avait invitée dans son appartement du 10 rue Erlanger, Paris XVIe, en lui demandant d’enregistrer en allemand la lecture d’un poème de l’auteur expressionniste Johannes Becher... »



Verticales
Paru le : 3 Février 2013
ISBN 978-2-0-014017-6
www.editions-verticales.com




Twitter Facebook Linkedin